Les épisodes du podcast,  Podcast

Herveline, expatriée en Nouvelle-Zélande, elle crée un podcast sur les thérapies alternatives à la suite d’un cancer du sein

On peut à la fois vouloir être posé et à la fois rêver de grands voyages : la vie est assez longue pour pouvoir tout faire, c’est juste une question de temporalité.

Herveline

L’histoire d’Herveline m’a beaucoup touché. Herveline était en pleine préparation de son expatriation en Nouvelle-Zélande, avec sa famille, quand on lui découvre une atteinte cancéreuse. Le projet d’expatriation est alors décalé, mais il lui permettra néanmoins de tenir ! De cette épreuve, en est sorti de nombreux enseignements, de jolies choses et notamment un projet: la création de son podcast.

Partir pour mieux revenir

En 2004, Herveline décide de quitter Paris et son quartier de la Défense où elle travaille. Ayant un goût prononcé pour les voyages hors des sentiers battus, elle décide de sortir de sa zone de confort et de partir vivre à l’étranger pour 3 mois en Australie, dont 1 mois en Nouvelle-Zélande. Si près de notre époque et pourtant à cet instant si loin de l’hyper-connectivité que nous vivons actuellement, c’est un véritable affranchissement et une coupure franche entre la vie qu’elle quitte et les expériences, les rencontres qui vont s’offrir à elle.

A la fin de ce voyage, elle passera ses 2 dernières semaines à Perth, en Australie, où elle fera la rencontre d’un certain Nicolas… dont elle tombe amoureuse. De retour en France, une seule envie, repartir pour le rejoindre, ce qu’elle fait 2 mois plus tard. Ensemble ils vont goûter à la vie en Van et voyager sur les routes australiennes pendant quelque temps jusqu’à ce que l’envie de rentrer en France pour s’y installer quelque temps naisse entre eux.

C’est donc dans la région Rhône Alpes qu’ils vont décider de s’installer avec l’envie de se poser, de vivre des expériences à cet instant, de fonder une famille (des jumeaux naîtront en 2014), de s’accomplir sur le plan professionnel,…

Au fond d’eux, c’est certain, l’envie de reprendre la route est bien présente, mais plus tard, d’ici quelques années.

Chamboulement

Ce sera donc courant 2018 qu’ils se disent que le moment est venu de partir et de s’expatrier en famille, à la rentrée prochaine. Avec l’optique de quitter le pays dans quelques mois, ils effectuent des rendez-vous médicaux préventifs, c’est à ce moment précis qu’une masse est détectée sur la mammographie d’Herveline. Le sol se dérobe sous leurs pieds. Leur projet est reporté à l’année suivante mais il persiste et c’est notamment ce qui permettra à Herveline de tenir bon durant cette année de traitement. 

Au cours de cette épreuve intense et multi-dimensionnelle, Herveline prend soin d’elle et s’octroie des moments qui la ressourcent, qui lui font du bien. 

Elle approfondit ses connaissances sur les médecines alternatives et se tourne vers ces dernières dès les premiers traitements en vue de soulagement, de réconfort et de soutien psychologique également. C’est durant cette période qu’elle aura alors l’idée de créer “La petite voix”, un podcast pour y interroger des thérapeutes alternatifs. Elle se lance également dans une formation en astrologie et s’ouvre vers un nouvel univers qui pique sa curiosité, son intérêt et dans lequel elle pense à autre chose que l’hôpital, les soins et la chimio.

De nouveaux horizons

Un an plus tard, Herveline est en rémission. Avec son conjoint, ils hésitent longtemps entre deux destinations : la Thaïlande et la Nouvelle-Zélande. Ce seront finalement les deux ! Puisqu’ils partent d’abord quelques mois en Thaïlande, à Koh Samui, pour ensuite rejoindre la Nouvelle-Zélande. Sur place, ils vont expérimenter l’échange de leur propre maison en France avec celle d’une famille à Auckland et vivre en totale immersion.

Malheureusement, la crise du Covid-19 ayant fait son apparition, Herveline et sa famille n’ont pas pu poursuivre leur expatriation pour diverses raisons et un retour en France est certainement envisagé… 

Mais ce ne sera certainement que partie remise !

J’ai envie de croire que lorsque les choses doivent se faire, elles se font.” Herveline


Suivre Herveline : 


Où écouter cet épisode ?


Tu as aimé cet épisode et mon podcast ? Tu écoutes sur Apple Podcast ? N’oublies pas de mettre quelques étoiles et un commentaire, ça m’aide beaucoup 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *