Episode 1 du podcast De vraies vies, photo de Manon, co-fondatrice de la startup les Cartons et freelance à Lisbonne
Les épisodes du podcast,  Podcast

Manon, co-fondatrice de la startup Les cartons et freelance à Lisbonne

#EP1 : Manon


Dans ce premier épisode, j’ai eu la chance de converser avec Manon Le Padellec, co-fondatrice de la startup Les Cartons à Lisbonne… mais pas que !

Manon n’est pas hyperactive et pourtant elle cumule les activités : créatrice de la startup Les cartons, consultante en freelance, créatrice de French Upers, et investie dans la French Tech… le tout à Lisbonne !

« Ce qui est hyper important, c’est d’être dans un endroit où on se sent bien »

Malheureusement je n’ai pas eu la chance de la rencontrer en vrai (merci Ryanair 😉 ), mais ça se sent… Manon émane quelque chose de très positif, une grande envie de réussir mêlée à une douceur et une gentillesse sincère.

Concrètement, ce qui m’a particulièrement intéressé chez Manon, c’est son cheminement pour quitter son boulot confortable, dans une agence de marketing à Paris à la création d’une startup à Lisbonne… Comment ça s’est fait ? Qu’est ce qui l’a poussé à déménager dans un autre pays ? Comment est-ce qu’on trouve sa place quand on veut créer sa boite depuis un autre pays que le sien ?

Si, vous aussi, vous avez envie de créer votre entreprise à l’étranger, ou que vous êtes curieuse(eux), venez vite découvrir son parcours et buvez ses paroles !


Vous déménagez ou emménagez prochainement ? Faites un tour sur le site Les Cartons.


Se retrouver dans l’épisode

  • 7’ Se rendre compte que l’on n’aime pas quelque chose en le faisant 
  • 09’ « Les relations que l’on se créer à l’étranger sont plus fortes car on est éloignés de notre quotidien »
  • 13’ « Venant de Brest, j’étais déçue d’être proche en étudiant à Rennes »
  • 14’ « Mon plan c’était de mon dire que j’avais de la chance de travailler dans un univers complètement dématérialisé et que je pouvais le faire depuis n’importe où »
  • 15’ Trouver un travail à distance sans parler portugais, c’est mission impossible ?
  • 17’ (au Portugal) « Y’en a beaucoup qui pensent qu’on peut manger pour deux euros, c’est pas le cas »
  • 21’ « J’étais persuadée d’avoir au moins une solution à proposer »
  • 23’ « Dans la vie il faut aussi faire des choix et je pense que c’était aussi une opportunité très intéressante »
  • 28’ Travailler à distance avec son associée c’est possible
  • 32’ Comment rencontrer des gens quand on arrive à Lisbonne et qu’on ne connait personne
  • 33’ French Upers à Lisbonne : plateforme pour se rencontrer entre entrepreneurs à Lisbonne
  • 38 ’Monter son projet en dehors de Paris, c’est complètement faisable
  • 46’ « Si on part pour des bonnes raisons, ça ne peut que bien se passer »
  • 48’ « Je kiff ce que je fais et je kiff ce que je peux apporter »
  • 50’ « Si on m’avait dit y’a deux ans [que j’aurai une page dans le magazine Society] je n’y aurai pas cru »
  • 51’ « Si des gens l’ont fait… pourquoi pas nous ? »
  • 52’ « J’avance pour quelque chose qui a du sens »

Si n’est pas encore fait, n’oubliez pas de me suivre sur les réseaux 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *